RESTAURATION 

 ALPINE BERLINETTE 1300 FASA

 

~~~~~~~~~~~~~~~~

 

 

 

Voici une petite nouvelle qui arrive chez G.A.R.S 66 en ce début d'année 2012. Cette Berlinette 1300 FASA nous arrive d'Espagne. Comme au début de chaque restauration, nous allons commencer par faire le tour de l'auto pour voir ...

 

 

On part sur un décoquage et un remplacement de la traverse avant qui est pliée. Extérieurement, l'auto présente bien.

 

 

Mise sur le pont et le démontage commence. Le moteur et l'ensemble boite train arrière sont descendus. Et là,Thierry constate que l'auto a subit un choc arrière important et que le chassis va devoir être intégralement repris.

 

 

Au premier plan, l'ensemble moteur, boite, train arrière, emprunté à la Renault 8. Le démontage continue ...

 

 

L'auto a été mise à l'envers et le travail de démontage se poursuit. Les traces d'un choc avant mal réparé sont bien visibles sur la photo ci dessous.

 

 

Du coté droit, c'est encore plus net.La corrosion est bien présente, elle aussi ...

 

   

Après examen complet, le chassis est vraiment très endommagé. La corrosion a fait son chemin surtout au niveau de la partie avant. La traverse qui, de toute façon, doit etre changée car elle est pliée, est attaquée par la rouille.

  

 

Les images parlent d'elles mêmes. Nul besoin d'être spécialiste pour se rendre compte qu'il est plus que temps d'intervenir si on veut pouvoir sauver la belle ...

 

 

L'inventaire des dégats a traiter est fait. Le travail ne va pas manquer mais une fois le chassis restauré et la coque reprise, cette Berlinette Fasa pourra faire la fierté de son propriétaire. L'étape suivante est de séparer le chassis

de la coque.

 

 

Gros plan sur le chariot spécialement conçu pour travailler sur les berlinettes posées à l'envers. Il est d'une grande utilité et nous permet de déplacer sans aucun effort la coque retournée de la voiture d'une partie à l'autre du garage.

 

 

On bache la coque pour la protéger et elle va etre stockée dans un coin du garage. Pour le moment, tous nos efforts vont se porter sur la rénovation du chassis. C'est par là qu'il faut commencer.

 

 

Installation du chassis de notre berlinette sur le marbre pour vérifier son état.

 

 

Vue de la partie arrière avec le berceau moteur. La corrosion est présente mais ce n'est pas ce qui retient notre attention pour le moment ... Allo Houston ... On a un problème !!!

 

 

Pour solidariser le chassis au marbre, des trous sont prévus à certains endroits. On y passe de longues vis qui traversent les tubes de part en part. Si le chassis n'est pas vrillé, les vis doivent etre mises en place sans aucun effort, sinon ...

 

 

Si les vis ne veuleut pas rentrer ... Le chassis n'est pas à plat. Et sur la photo ci dessous, on voit tout de suite qu'il y a un sérieux problème. Non seulement les vis ne veulent pas rentrer, mais il y a un écart de près de deux centimètres entre la pate de fixation du marbre et le tube du chassis. C'est pas bon du tout çà !!!

 

 

Après discussion avec le propriétaire de la voiture, il est décidé de ne conserver que la poutre et de refaire toute la partie avant et toute la partie arrière. Une restauration de qualité, faite pour durer est a ce prix. Il faut en passer par là pour sauver cette auto. Le chassis actuel est complètement vrillé.

 

Sur la photo ci dessous, découpe de la traverse avant et des tubes latéraux. Cette étape est toujours spectaculaire à voir ...

 

 

La partie arrière sera découpée également. Ensuite, il faut commencer la reconstruction des éléments qui doivent etre remplacés. La prise de mesures est capitale pour la réussite de cette opération.

 

 

Thierry est en possession des plans cotés du chassis. Il va donc refabriquer un à un les éléments à changer avant de les assembler.

 

 

Ici, un des coté du berceau moteur. Chacune des pièces, après avoir été préparée, vera ses cotes vérifiées plusieurs fois, puis sera présentée sur le gabarit dessiné sur la plaque de contreplaqué pour vérification avant soudure des différents éléments entre eux. C'est un travail long et méthodique ...

 

 

Après la partie avant, c'est le berceau moteur qui est découpé à son tour.En plus de la corrosion,il est complètement faussé par le choc arrière que la voiture a subit dans le passé.Son remplacement est donc incontournable.

 

 

Retour sur le marbre pour le remontage de notre puzzle métallique dans les règles de l'art. Du chassis d'origine, seule la poutre est conservée. Sur la photo ci dessous, on prépare l'assemblage de la nouvelle traverse avant et de la poutre.

 

 

On fixe sur le marbre les deux parties latérales du nouveau berceau moteur à l'aide des vis prévues à cet effet.Ensuite, on peut commencer à souder les transversales.

 

 

Vue arrière du berceau moteur.Il manque encore un tube transversal qui relie les deux extrèmités du berceau entre elles.

 

 

Vérification de l'horizontalité de l'assemblage.Tout se passe bien.Le travail avance correctement.

 

Sur la photo ci dessous,une vue générale du marbre monté sur roues pour un déplacement et un stockage facile à

travers l'atelier.

 

 

Gros plan sur le berceau moteur.Les vis de fixation au marbre sont bien visibles sur cette photo.Avec ce système, on est certain que notre travail est tout à fait fiable et que le montage sera parfaitement droit à l'arrivée ...

 

 

Vue générale du berceau moteur dont la reconstruction est maintenant achevée ...

 

 

Le tube et la platine coté gauche viennent d'etre ressoudés.Derrière, on devine l'équerre de renfort refaite à l'identique de l'ancienne.

 

 

Gros plan sur l'équerre de renfort perforée coté gauche.C'est la dernière pièce de cette reconstruction qui vient d'etre assemblée au restant du chassis.

 

 

Après avoir terminé l'assemblage et vérifié que notre chassis est, à nouveau, parfaitement droit, le temps est venu de nettoyer les soudures ...

 

 

On enlève tout les surplus de brasure inutile à la meuleuse dans un but esthétique.

 

Les platines perforées que l'on voit sur les photos ci dessus et ci dessous serviront au ré-assemblage de la coque et du chassis. Ce sont ces parties qui seront noyées dans la résine et assureront le lien entre ces deux éléments.

 

 

Notre chassis est repassé à la sableuse pour débarasser complètement les anciennes et les nouvelles parties de toute trace de corrosion et aussi pour terminer de polir tous les cordons de soudure qui ont été refaits lors de notre intervention.Il est tout beau, tout propre !!!

 

 

Direction la cabine de peinture ou il reçoit traitement anti corrosion et peinture noire pour faire bonne mesure ...

 

 

Maintenant que le chassis est terminé, on va pouvoir s'intéresser à la caisse.Là aussi,il y a un peu de boulot.Un ancien choc mal réparé nous oblige a reprendre et a renforcer le bouclier avant.

 

 

Plusieurs fissures au niveau des bas de caisse doivent etre comblées et renforcées également.Ici, le coté gauche de l'auto.

 

 

Une autre photo du comblement des fissures de la caisse de cette Berlinette Fasa.

 

On comprend mieux ici l'intéret de pouvoir retourner ces autos pour travailler sur les planchers notamment.S'il fallait effectuer cette opération avec la voiture sur ses roues ... L'affaire serait beaucoup plus complexe à réaliser.

 

 

On positionne le " rowing "puis on le fixe pour qu'il ne bouge pas pendant l'application de la résine. Ces fixations temporaires seront retirées lorsque l'opération sera terminée.

 

 

Le chassis vient d'être re-positionné sur la coque puis les platines de fixation ont été noyées dans la résine pour assurer le lien chassis / coque.Ensuite, blaxonage intégral pour protéger les dessous de la belle.

 

 

Le passage de roue avant droit avec les liaisons chassis / coque que l'on devine sous la résine.C'est tout beau,tout propre.

 

 

Son frère jumeau, le passage de roue avant gauche.Pas

mal non plus ...

 

 

Toute la partie avant de l'auto avec la nouvelle traverse avant et la poutre. Avec ce genre de restauration totale,on est repartit pour trente ans au moins ...

 

 

Vue générale de la voiture retournée.La restauration du chassis et du dessous de la berlinette est maintenant terminée.Nous allons pouvoir la remettre sur ses roues et passer à l'étape suivante.

 

 

Il est temps de remettre notre auto à l'endroit. Le chassis et le dessous de la voiture ont été entièrement refaits. Maintenant, nous allons entamer les travaux préparatoires à la nouvelle peinture de la Berlinette.

 

 

Rebouchage et ponçage sont au programme pour les jours à venir. Mais, pour commencer, on lui remet ... ses roues !!! Voilà, c'est à nouveau une voiture. Sans compter que, pour la déplacer dans l'atelier, c'est tout de meme plus pratique.

 

 

La voiture a été entièrement poncée et nous allons maintenant obturer hermétiquement toutes les ouvertures pour passer à l'étape suivante. Papier Kraft et rouleau de scotch sont à la fete !!!

 

 

Meme les roues sont soigneusement emballées pour éviter toute projection de peinture sur les pneus ou les jantes. Le moteur a, lui aussi, fait l'objet d'un " empaquetage " en règle ...

 

 

Premier passage en cabine de peinture pour l'application de la couche d'appret. Sur cette photo, on comprend mieux l'utilité du scotch et du papier Kraft ...

 

 

Et voici la face avant de la 1300 FASA. Pas mal non plus. La prochaine étape, c'est la peinture. Là, on tient le bon bout !!! Encore quelques jours de patience et son propriétaire pourra reprendre la route avec sa belle ...

 

 

Allez, cette fois c'est la bonne !!! De retour dans la cabine de peinture, notre berlinette FASA reçoit sa nouvelle robe bleue Alpine. C'est toujours un grand moment après une restauration de plusieurs mois ... 

 

 

Il est temps de sortir l'auto de la cabine et de la regarder sous toutes les coutures.Tout est ok !!! On va pouvoir passer au remontage des différents ouvrants ( portes, capot, etc ... )

 

 

C'est vrai que, lorsqu'on la regarde précisément sous cet angle, il y a une petite ressemblance avec l'avant du nouveau concept car Renault Alpine A 110-50.

 

C'est parti mon kiki !!! J'en entends déjà qui ralent et d'autres qui font semblant de s'évanouir !!! J'ai bien précisé : " une PETITE ressemblance ... "

 

 

Assez rigolé !!! On attaque le remontage de la face avant. Il y en a des choses à remettre en place. Pare-chocs fraichement repeint, phares, clignotants, logo Renault et lettrage Alpine, plaque d'immatriculation.

 

Puis on va passer à la remise en place du faisceau électrique et là, il y a quelques petits soucis en perspective ... Avant, une sérieuse remise en état s'impose !!!

 

 

On avance tranquillement. Le faisceau éléctrique a été refait et installé de nouveau. L'arceau a causé quelques soucis mais on en voit le bout. Maintenant, remontage des portières et remplacement des baguettes chromées par des neuves qu'il faut former et mettre en place ...

 

 

La face arrière est entièrement remontée. Meme l'échappement et la lunette arrière ont retrouvé leurs places respectives. Cela commence à prendre tournure !!!

 

 

Tant qu'on y est, on en profite pour redonner un petit coup de jeunesse au desus du tableau de bord de la berlinette.

Peinture craquelée façon " désert de Gobi " après trois ans de sécheresse ....

 

 

Puis application d'une bonne couche de peinture noire. Ensuite, il n'y a plus qu'à attendre que cela sèche et on pourra commencer à remonter le pare brise.

 

 

Pendant ce temps, Thierry attaque le montage des harnais de sécurité. Celui de gauche est déjà en place et le résultat est

plutôt sympa ...

 

 

Voilà, l'auto est terminée. Dernières vérifications sur le pont pour s'assurer que tout est paré car elle va commencer sa nouvelle vie en effectuant un aller et retour au Mans dès sa première sortie. 1700 kilomètres comme galop d' éssais, c'est pas mal ...

 

 

Gros plan sur le super boulot de rénovation fait par Thierry. Ici, le demi train avant gauche de la berlinette. Tout est comme neuf ... Il n'y a plus qu'a rouler !!!

 

 

L'auto est prête juste à temps pour le départ au Mans Classic. Il a fallu mettre les bouchées doubles pour que le travail soit terminé.


L'opération de remontage des baguettes des entourages de portes a été particulièrement délicate a réaliser. Mais ça y est, tout fonctionne. Maintenant, il est temps de se mettre en route en direction du circuit des 24 heures !!!

 

 

 

Voici encore une voiture entièrement remise en état qui va reprendre la route. Sa première sortie se fera en direction du Mans pour participer à l'édition 2012 du Mans Classic. 

 

A très bientot pour de nouvelles restaurations avec l'équipe de G.A.R.S 66 !!!

 

 

 

 

Le propriétaire de la voiture nous a fait parvenir quelques photos de sa belle avec laquelle il parcourt avec grand plaisir les routes des Pyrénées Orientales.

 

On le salue et nous lui souhaitons beaucoup de bonheur au volant de son magnifique bolide ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Garage G.A.R.S  66

Chemin du Mas BRESSON

66 000 PERPIGNAN

Thierry HODENCQ : 06 66 23 06 82

 

  ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤