RECONSTRUCTION

TOTALE 

~¤~      D'UNE ALPINE A 310 V6       ~¤~

GROUPE 5 VHRS

 

 

 

 

D'habitude, lorsque Thierry commence un chantier, mon sujet démarre par quelques photos pour vous faire découvrir l'état de l'auto à son arrivée chez G.A.R.S 66 et ce qui doit être

fait dessus. 

 

Mais cette fois ci, je n'ai rien à vous montrer car ...

 

 ll n'y a pas encore de voiture !!!

 

Le challenge, car s'en est un, est de reconstruire intégralement une Alpine A 310 V6 avec un kit groupe 5, adaptée au règlement F.I.A 2015, dans le but de courir en VHRS catégorie classique, à partir d'un châssis nu qui se trouve à l'atelier.

 

Vous allez me dire que cela n'a rien d'infaisable. A part le fait qu'elle doit être prête pour la fin du mois de ... Février

prochain !!! Et nous sommes fin Décembre ...

 

Il va falloir gérer le timing ...

 

Le chassis de la future auto a déjà été sablé. Il a également reçu peinture et traitement anti corrosion.

 

 

Pendant que la peinture sèche, Thierry attaque le montage des roulements de roues neufs sur les supports de moyeux.

 

Il ne faut pas perdre de temps ...

      

 

Tous les éléments des trains roulants sont prêts et le montage va pouvoir débuter dès demain.

 

Sur la photo ci dessous, les deux triangles inférieurs arrières et les deux supports de moyeux équipés de leurs roulements.

 

 

 Thierry commence par le train avant. Le support de moyeu gauche est en cour de montage ...

 

En arrière plan, les deux combinés ressorts amortisseurs avants, rangés dans une boite, attendent sagement leur tour ...

 

 

Puis on s'attaque aux suspensions. Montage des combinés ressorts amortisseurs arrières.

 

 

Le demi train avant gauche entièrement assemblé avec ses tirants réglables. Au dessus, on distingue la partie basse du combiné ressort amortisseur.

 

Tout cela commence à prendre tournure !!!

 

 

Préparation du radiateur de grande capacité et montage des trois ventilateurs de type SPAL.

 

Cette auto étant destinée à courir aussi dans certains pays chauds comme le MAROC, il est important d'optimiser le refroidissement au maximum pour éviter de futurs soucis.

 

 

Le montage des différents éléments des trains roulants et du système de freinage est terminé. 

 

Le radiateur a également trouvé sa place.

 

La coque est arrivée. Thierry va donc pouvoir recoquer le châssis et, ensuite, attaquer les transformations de la carrosserie en vue d'installer le kit groupe 5 sur l'auto.

 

Très gros boulot en perspective pour les semaines qui viennent. 

 

 

Voici donc la coque nue qui va être utilisée pour remonter

l'Alpine A 310 VHRS dans les prochaines semaines ...

 

 

La coque a été rentrée dans l'atelier et le découpage des ailes avant commence. Enormément de poussière lors de cette opération, comme de coutume ...

 

 

Les quatre ailes sont donc retirées. Une fois ce travail terminé, Thierry peut vérifier l'état de l'arceau. Bien entendu, les deux côtés sont corrodés ...

 

 

Quand les ailes arrière de l'A 310 ont été retirées, il reste encore la partie interne de l'aile qui sert de cloison latérale au compartiment moteur. Très souvent, sur les transformations groupe 5, ces cloisons sont conservées et les nouveaux éléments de carrosserie viennent prendre appui dessus.Voir photo ci dessus ...

 

Thierry a une autre approche. Il retire également les cloisons latérales. C'est beaucoup plus compliqué à faire car on a plus rien qui puisse servir de support aux nouvelles ailes arrières. Il faut tout reconstruire.Voir photo ci dessous ...

 

 

Sur la photo de gauche, dégagement et découpage de la platine de fixation corrodée de l'arceau côté droit ...

 

Sur celle droite, après avoir fabriqué une platine neuve, on la soude en lieu et place de l'ancienne. Puis, on renouvelle la même opération de l'autre côté de l'arceau.

 


 

Sur la photo de gauche, pose des deux ailes avant du kit 

groupe 5. Puis simulation de positionnement pour l'installation de la boite à phares ...

 

Sur celle de droite, mise en place du spoiler avant qui vient prendre appui sur le becquet d'origine.



 

Réception et montage à blanc de l'arceau cage homologué qui va intégrer la coque de la voiture dans les jours qui viennent.

 

Après réflexion, plusieurs modifications sont faites pour renforcer la partie arrière de l'arceau cage. Maintenant, il va falloir le rentrer à l'intérieur. J'espère que vous avez un bon chausse pieds les garçons ... Il va y avoir du sport  !!!

 

 

En attendant, il est temps de mettre en place les nouvelles ailes arrières de la voiture. C'est sans doute le travail le plus délicat du fait de la grande surface des ailes et du manque de rigidité du reste de la coque découpée ...

 

 

Pour pouvoir refibrer la partie avant de l'aile qui vient jusqu'au montant de la portière, il faut découper l'intérieur de la coque ...

 

L'emplacement de la future prise d'air est bien visible. D'ici quelques jours,Thierry découpera cette zone et fabriquera un tunnel pour canaliser le flux d'air ...

 

 

Découpage de la prise d'air côté gauche. Bien entendu, la symétrie sera faite à droite ...

 

 

Réalisation d'un tunnel en polyester dans l'épaisseur de la coque dans le but de canaliser de l'air frais vers les organes de freinage.

 

Cette opération sera reproduite sur le côté droit

de la voiture ...

 

 

Aujourd'hui, c'est le grand jour. Ce matin, il est temps de réunir le chassis et la coque de façon à en faire une véritable voiture.

 

Pour réaliser cette opération, on commence par monter la coque à deux mètres du sol, puis on glisse le chassis

en dessous ...

 

Ensuite, on redescend la coque et on l'ajuste sur le chassis.

 

Quand tout est ok, on déplace les bras du pont élévateur de façon à prendre appui sur le chassis et on remonte le tout à deux mètres de haut ...

 

 

Il ne reste plus qu'à noyer les platines de fixation qui se trouvent sous l'auto et au niveau des passages de roues dans le polyester et à laisser sécher. En ce moment, il ne fait pas trop froid sur Perpignan. La période de séchage est donc assez courte ...

 

Cela nous évite de perdre trop de temps car ce dernier nous est compté. En effet, la voiture doit finalement être prête pour le ...

7 Février prochain !!! D'ici là, ce sera du sept jours sur sept et on dort au garage !!!

 

En effet, l'Alpine devrait disputer le rallye du Maroc classic organisé par Cyril NEVEU dès le début du mois de Mars. Plus de 2000 kilomètres en une semaine en guise de rodage ...

 

Bref, chez G.A.R.S 66, c'est ... 

 

 

ALERTE GENERALE !!!

 

 

On passe au montage les quatre roues. Voilà !!! Maintenant on peut dire que c'est une voiture !!!

 

Mais revenons sur la partie arrière de la coque. Le montage de la jupe arrière du kit ne donne pas entière satisfaction. Il y a un décrochement assez inesthétique au niveau de la partie basse des ailes. Décision est prise de re-mouler une jupe complète. 

 

Thierry commence donc par sculpter deux blocs de mousse. Ensuite, il les place sur la voiture aux endroits souhaités. Puis, ponçage et moulage de la nouvelle pièce ...

 

 

Un autre souci vient de voir le jour ... Le siège baquet conducteur a été posé dans la voiture et le propriétaire est venu faire un essai de positionnement.

 

Seulement ce dernier n'est pas une demi portion élevée au fromage blanc basses calories et la garde au toit s'avère un peu juste avec un casque. Il va donc falloir être inventif ...

 

Décision est prise de découper le plancher de l'Alpine !!!

 

 

Ensuite, Thierry réalise un bac en inox de la taille de l'ouverture pratiquée dans le plancher. Il le met en place et refibre le tout avec la coque. Cela abaisse le siège de trois centimètres et améliore donc sensiblement la garde au toit. 

 

 

 

Nous n'avions pas vraiment le choix. C'était ça ou faire une découpe dans le toit de l'Alpine et y mettre une bulle en plexiglas façon char lunaire dans l'album de Tintin "On a marché sur la Lune"... 


 

Une fois ce travail terminé, l'intérieur de l'auto est nettoyé et entièrement peint en noir de même que l'intérieur du compartiment avant.

 

 

Quelques unes des étapes de la fabrication des moules du futur aileron groupe 5 et de ses deux supports ...

 

Thierry part d'un bloc de mousse dans lequel il façonne la lame de l'aileron à l'échelle un. Puis ponçage rigoureux, car les surfaces doivent être parfaitement lisses. Tolérance, zéro défaut.

 

Ensuite, il fait de même pour chacun des deux supports. 

 




 

L'étape suivante consiste à enduire les trois éléments de plusieurs couches de résine et à laisser sécher

quelques jours ...

 

Quand le polyester sera bien sec, on va le découper au niveau des arêtes des trois éléments qui composent l'aileron de façon à obtenir deux demi empreintes en creux pour chacun d'eux.

 

Ces empreintes serviront de moules pour la fabrication des pièces définitives. Ce qui, au final, nous donnera un aileron cent pour cent made in G.A.R.S 66.

 

 

Mise en place du frein à main hydraulique et installation du circuit nécessaire à son fonctionnement ...

 

Montage du siège baquet côté conducteur pour valider son positionnement définitif.

 

 

Montage de l'arceau dans la voiture. C'est vraiment du sport !!! Un vrai boulot de contorsionniste ...

 

Puis,Thierry attaque la mise en place de la console centrale et du tableau de bord afin d'installer le faisceau électrique le plus rapidement possible.

 

 

Installation du coupe circuit extérieur obligatoire en VHRS. Il est positionné côté gauche, juste sous la baie de pare brise.



 

Voici notre faisceau d'Alpine A 310 ... Une belle pelote de ficelle sur laquelle quelques modifications sont à faire.

 

Alors, le fil rouge sur le bouton rouge et le fil vert sur le bouton ... Fichtre !!! Nom d'une pipe en bois, y'a pas de bouton vert !!! 

Allo Houston !!! On a un problème ...

 

 

Passage des deux tubes à eau qui relient le radiateur au moteur dans la poutre du chassis de l'Alpine.

 

Installation du faisceau électrique et garnissage du compartiment moteur. Au fond, la batterie a déjà trouvé sa place contre la cloison de l'habitacle ...

 

 

Le compartiment avant est également en cour d'aménagement. Dans l'aile gauche, relais et boite à fusibles ont fait leur apparition.

Le moteur des essuies glace est également opérationnel.

 

Par l'ouverture pratiquée dans le fond de coffre, on entrevoit le maître cylindre de frein.

 

 

Bon, comme vous êtes de plus en plus nombreux à venir voir l'avancement des travaux de la voiture sur le site de G.A.R.S 66 et à me demander des photos du moteur ... Le voici pratiquement prêt à prendre sa place dans l'Alpine.

 

Robert nous a préparé un moulin du tonnerre et nous avons hâte de l'entendre donner de la voix dans le garage. Cela ne devrait plus trop tarder ...

 

 

Pendant ce temps, Thierry attaque le rebouchage et le ponçage de la carrosserie. Il faut en mettre un coup car le temps s'écoule rapidement et il ne nous reste plus que quinze jours pour finir la voiture ... C'est chaud, mais c'est jouable !!!

 

L'auto doit être peinte la semaine prochaine. Ce week end sera donc placé sous le signe du ... papier de verre !!! Saupoudré d'un zeste de poussière de polyester, bien entendu ...

 


 

Voici les deux moules qui vont nous permettre de réaliser la lame de l'aileron type groupe 5. Il n'y a plus qu'à faire ...

 

 

Après avoir ébavuré et poncé les différents éléments qui composent la persienne, il est temps de passer à l'assemblage. Puis, on laisse sécher le tout ...

 


 

Démoulage de la lame de l'aileron. Impeccable !!! Le résultat est vraiment conforme à ce que nous souhaitions.

 

 

Changement des fonds des différents cadrans, compte tours et tachymètre du tableau de bord de l'Alpine A 310 ... sur la table de la salle à manger. Et oui, Thierry rentre aussi à la maison avec des devoirs à faire ... Ne fais pas de trou dans la nappe, sinon çà va être ta fête mon ami !!!


 

Après un ponçage intégral, l'Alpine entre une première fois en cabine de peinture pour un passage au sinto jet ...

 

 

Puis passage d'un voile de guide pour faciliter le futur ponçage de l'auto. Ce procédé fait ressortir les irrégularités sur la coque et permet donc de localiser les zones ou le ponçage doit se faire de manière plus ou moins appuyée.

 

 

Découpage des évacuations d'air situées dans les ailes avants.

 

Pour cela, on perce un trou à chaque angle et ensuite, on coupe à la scie électrique. Après, on prend la lime, le papier de verre, et une bonne dose ... d'huile de coude !!!

 


 

Une fois ce travail terminé, Thierry ponce de nouveau la voiture intégralement pour éliminer toutes les aspérités. Il faut qu'elle soit parfaitement lisse ...

 

 

Puis retour dans la cabine de peinture ou l'auto reçoit sa couleur bleue. Mais Thierry s'aperçoit rapidement que la teinte choisie par le client est beaucoup trop claire.

 

Il lui expédie donc plusieurs photos de sa voiture par mail et le verdict tombe, sans appel. Il faut tout refaire avec une autre nuance de bleu plus foncée. C'est la galère !!!

 

 

Thierry s'occupe donc de trouver la teinte désirée et, une fois que cette dernière est validée, nouveau séjour dans la cabine de peinture pour notre Alpine A 310. Cette fois, c'est tout bon.

 

 

La décoration Gitane, commandée chez André Pierre LEGUEN ( APG Décoracing ) est arrivée. On va donc se faire une petite séance de collage de stickers dans la foulée ...

 


 

 Ce matin, c'est le grand jour ! L'ensemble moteur / boite de vitesses va intégrer la voiture. La bête est prête. Son volume est impressionnant tout de même.

 

 

La boite accouplée au PRV est une boite de GTA. Cette dernière est extrêmement résistante et devrait donner toute satisfaction au propriétaire de l'auto.

 

 

L'opération est en cours et tout semble se dérouler pour le mieux. Mais ... ça passe vraiment très juste !!!

 

 

Le " bébé " est arrivé à bon port et tout s'est bien passé. Maintenant, Robert va finir d'installer le bloc et Thierry va pouvoir reprendre ses travaux de peinture sur les ouvrants de l'auto.

 

 

Ci dessous quelques photos de la lame de l'aileron, mais aussi du capot avant, de la boite à phares et des deux portières. Tout est terminé et va pouvoir être monté très rapidement.

 

Le numéro 40, peint sur les deux portes, a été spécialement demandé par le propriétaire de l'Alpine. C'est son numéro fétiche.

 


 

Sur la photo de gauche, mise en peinture de la persienne munie de ses deux supports d'aileron.

 

Sur celle de droite, assemblage définitif de l'aileron sur la persienne avant montage sur la voiture.

 

Sur les deux photos du bas, pose des vitrages en makrolon. C'est une matière difficile à travailler et un placement correct est vraiment compliqué. Mais, avec de la patience, on y arrive !!!

 


 

Montage des optiques et mise en place des glaces de phares. Les deux longue portée viennent compléter la batterie de projecteurs installés dans la boite à phares qui va venir prendre place sur le capot de l'Alpine.

 

 

Après avoir posé le capot avant, Thierry a pu installer la boite à phares. Les portières ont également trouvé leurs places ainsi que la persienne munie de son aileron ...

 


 

Tous les vitrages en makrolon ont aussi été posés ainsi que le pare brise dont la colle est en cours de séchage. 

 

Maintenant, Thierry va poser l' échappement et après, on fait rugir le fauve juste pour voir ... Notre client arrive demain pour faire les essais de sa nouvelle voiture et il reste encore pas mal de bricoles à faire. Mais, à moins d'un imprévu de dernière minute, le timing devrait finalement être respecté ... 

 

 

Le moteur tourne enfin !!! Pour le moment, pas de souci de ce côté. Mais tous les réglages de carburation restent à faire.

 

Maintenant, il va falloir faire rouler la voiture pour tester la mécanique et effectuer le réglage des trains roulants, entre

autres choses ...

 

Le propriétaire de l'Alpine est arrivé sur Perpignan et a pu admirer sa belle. Après avoir fait le tour de l'auto et pris le temps de la regarder en détails, il a décidé, en accord avec Thierry, qu'il serait plus sage de la laisser une semaine de plus au garage pour que tous les essais soient fait sereinement et les soucis de jeunesse traités avant d'en prendre livraison.

 

Il n'aura manqué que quelques jours supplémentaires à ce challenge un peu fou pour arriver à son terme dans les temps.

 

 

Cette fois, c'est la dernière ligne droite. Robert à terminé les réglages des carburateurs et le moteur pète le feu !!!

 

L'échappement a été monté. Il reste encore quelques bricoles à faire au niveau du tableau de bord et la jupe arrière à poser.

 

La voiture doit partir en milieu de semaine prochaine.

 

 

L'heure du départ à sonné. L'auto est prête. Tout a été vérifié une dernière fois par Thierry durant la nuit. Elle marche comme un avion et il est temps pour elle de prendre son envol ...

 

 

 

Le chantier de la reconstruction de cette voiture se termine. C'est le moment pour elle de prendre la route vers sa future destination.

 

Son propriétaire ne tardera pas à nous donner des nouvelles de sa belle Alpine A 310 V6.

 

 

Bonne route à toi Mickaël et profites en bien ...

 

 

 

 

 

  Garage G.A.R.S 66

Chemin du Mas BRESSON

66 000 PERPIGNAN

Tel : 06 66 23 06 82