~¤~     DECOQUAGE ET RESTAURATION    ~¤~ 

SUR 

UNE DINALPIN

 

 

2 ème partie

 

 

 

Cette restauration étant devenue un véritable marathon, j'ai finalement dû me résoudre à ouvrir une deuxième rubrique, après avoir retiré un certain nombre de photos pour faire de la place.

 

En effet, la première est saturée et ne peut plus accueillir la moindre photo nouvelle ni même le plus petit mot d'explication complémentaire ... Bref, pas le choix !!!

 


Pose des deux charnières du capot avant, puis tests du faisceau électrique avec des ampoules témoins pour s'assurer que l'éclairage fonctionnera lors du remontage des optiques.



Le moteur, entièrement refait par le client lui même, a donc été installé dans la voiture mais ... il y a quelques soucis au niveau de l'étanchéïté entre autre chose. Chef ! On a des fuites !




Thierry n'a pas d'autre choix que de re-sortir le moteur et de refaire le boulot correctement. Au final, pas mal de temps de perdu dans cette affaire.



L'intérieur des portes de la berlinette Dinalpin est littéralement criblé de trous de diamètres divers et variés.


Ils ont été fait par les propriétaires successifs de l'auto pour des tas de "bonnes" raisons. Thierry entreprend donc de reboucher tous ces perçages inutiles.