ALPINE A 110 V 85

 

DECOQUAGE

ET

RESTAURATION

 

 


Cette berlinette a besoin de soins approfondis. Elle a beaucoup vécu et le poids de ses
nombreuses années d'utilisation se fait très nettement sentir.

 

Sur cette première photo, déjà une originalité à signaler. Un petit radiateur a été monté de façon plutôt éxotique à l'avant de l'auto, mais à l'extérieur, juste au dessus de la plaque d'immatriculation.

 

 

Thierry installe la voiture sur le pont et va la lever pour faire l'inventaire de l'état du chassis et des trains roulants.

 

 

Voilà, on va pouvoir regarder en dessous pour se faire une idée du travail à faire.

 

L'Alpine A 310 V6 bleue est sur le départ. Prête à livrer à son propriétaire après plusieurs mois passé au garage. 

 

 

Corrosion au niveau de la poutre du chassis ...

 

 

Il est temps d'intervenir avant que cela ne fasse plus de dégats. Il faut sabler le chassis et le traiter rapidement. Un décoquage est donc inévitable sur cette voiture.

 

 

La rouille s'est également installée au niveau des trains roulants. Les triangles inférieurs sont très corrodés ...

 

 

La première étape de cette restauration consiste à tout démonter de A à Z. Les vitrages, les phares, clignotants, rétro viseurs, pare chocs, capots avant et arrières ...

 

 

Puis, Thierry passe au train arrière de la berlinette. L'ensemble moteur, boite de vitesses, train roulant est déposé d'un seul bloc.

 

Ensuite, on soulève la coque et il n'y a plus qu'à emmener la mécanique dans une autre partie de l'atelier en attendant qu'on s'occupe d'elle ...

 


 

Les portières ne vont pas tarder à prendre le même chemin. Tous les éléments du train avant ont également été démontés ...

 

 

Il est temps de retourner la coque et de la placer sur le chariot spécial réservé aux berlinettes en mal de décoquage ...

 

 

L'opération est terminée. La coque est à l'envers et le dessous de l'auto se trouve placé à un mètre du sol. Une hauteur idéale pour travailler sans se ruiner le dos. De plus, on peut la déplacer dans l'atelier sans effort.

 

Maintenant, Thierry va pouvoir séparer le chassis de la coque.

 

 

Pour cela, on commence par dégager toutes les platines de fixation chassis / coque. Certaines se trouvent sous la voiture. D'autres se situent dans les passages de roues. 

 

Ci dessous, on voit nettement les deux zones que Thierry a dégagé dans le passage de roue avant droit.

 

 

Ensuite, il ne reste plus qu'à extraire le chassis à l'aide de la

" chèvre ". Dans les prochains jours, une bonne séance de sablage va lui redonner meilleure allure ...

 

 

Mais une mauvaise surprise attend Thierry ...

 

Le berceau moteur du chassis a pris un choc et tout l'arrière a bougé. Cela ne se voyait pas lorsque le chassis et la coque étaient solidaires.

 

Bilan des opérations, un passage au marbre obligatoire pour une remise en état de la partie concernée.

 

 

Le chassis a été positionné sur le marbre.

 

Maintenant, Thierry va pouvoir redresser le tube transversal de la partie arrière que l'on voit au premier plan et qui est bien plié.

 

 

Pour le redressage, la méthode est simple et éfficace.

 

Pour commencer, on positionne un cric de chaque côté du berceau moteur de façon à bloquer les deux extrêmités du tube à remettre en forme ...

 

 

Ensuite, on attache une chaine au niveau de la zone tordue et ... On tire jusqu'à obtenir le résultat souhaité !!!

 

 

L'extrêmité des deux tubes avants qui était mangée par la corrosion, a été découpée et remplacée par des tubes neufs.

 

Chaque extrêmité a été fermée pour éviter que la rouille ne revienne s'installer à l'intérieur ...

 

 

Le chassis sort de la cabine de peinture. Il a reçu traitement anti corrosion et deux couches de peinture. 

 

Maintenant, il n'y a plus qu'à laisser sècher !!!

 


Thierry va maintenant pouvoir s'occuper de faire les réparations sur la coque de la voiture. Le nouveau bouclier avant est arrivé ...



Comme souvent sur les berlinettes, la partie avant a été réparée suite à un ou plusieurs chocs et les replatrages à répétition finissent par fragiliser toute cette zone.


Thierry va donc découper toute la partie basse du bouclier avant afin de la remplacer par une pièce de carrosserie neuve.



L'ajustage d'un bouclier neuf sur une berlinette est toujours un gros travail. Au départ, rien ne va. Puis, petit à petit, l'élément rapporté trouve sa place. Ensuite, la fée polyester fait le reste ...



A l'arrière, la voiture avait été équipée avec des ailes larges.

Le propriétaire souhaite la faire remettre dans sa configuration d'origine. Thierry débarrasse donc l'auto de ces appendices encombrants ...



Puis, mise en place des nouvelles ailes beaucoup moins volumineuses comme le montre les marques laissées sur la coque. Sur la photo ci dessous, le côté droit de la berlinette.



Et maintenant le côté gauche pour être tout à fait complet. Aujourd'hui, sur Perpignan il fait 20 degrés et la Tramontane souffle fort. Un temps idéal pour faire de la fibre. Le séchage ne devrait pas poser de problème ...


 

 Les bas de caisse de la berlinette, fatigués par le poids des années, sont également repris et renforcés ...



Les dessous de notre petite berlinette ont maintenant fière allure. Après avoir restauré les bas de caisse, Thierry a traité tout le dessous de la coque à l'anti gravillons ...



Puis, le châssis et la coque ont été ré-assemblés. Ci dessous, gros plan sur le passage de roue avant gauche.


D'ici quelques jours, les trains roulants seront remontés et la voiture remise sur ses roues.



En attendant, remise en place des tubes à eau et du faisceau électrique de la berlinette ...



Remontage du demi train avant droit de la berlinette. La cale en aluminium est une modification destinée à permettre le montage d'étriers avants de Renault 16 de façon à améliorer le freinage.


Ces gros freins seront montés ultérieurement sur l'auto.



Puis, c'est le tour du demi train avant gauche. Le combiné ressort amortisseur a retrouvé sa place.



Après avoir retourné la coque à l'endroit, Thierry attaque la restauration du train arrière et du moteur de la berlinette.



Ouverture du bloc. On plonge dans les entrailles de la bête !!!



Au premier plan, la boite de vitesse de la petite Dieppoise est éparpillée sur l'établi ...



La berlinette a donc été retournée et les travaux de carrosserie vont pouvoir commencer très bientôt.


Mais il faut d'abord mener à bien la remise en état du train arrière, de la boite de vitesses et du moteur.



Mise en peinture de la traverse arrière après décapage ...



Remontage après restauration des différents éléments qui composent le train arrière et de la boite de vitesse ...



Puis, après avoir ré-assemblé le moteur entièrement restauré et la boite de vitesses, il est temps que tout ce petit monde réintègre la berlinette ...



Pour cela, la méthode est simple. On lève l'arrière de la voiture. Puis on glisse l'ensemble train arrière, moteur et boite de vitesses par en dessous ...



Ensuite, on place correctement le train par rapport à la caisse. On le cale pour qu'il ne bouge pas et on redescend la coque ...



L'étape suivante est le ponçage de la coque. Plusieurs couches de peinture doivent être retirées. 


Beaucoup de petites fissures et de craquelures apparaissent. Il faudra ensuite reboucher toutes ces petites misères liées au temps qui passe ....



 

Et on gratte ... et on gratte !!! Cette auto a été peinte au moins quatre fois au cours de sa vie. Il y a du rouge, mais aussi du vert, du blanc et, pour terminer, du bleu. Une fois le décapage terminé, elle aura certainement perdu plusieurs kilos !!!

 


 

Après avoir subi un décapage en profondeur, notre berlinette arrive au stade plus plaisant de la finition carrosserie.

 

On commence a y voir plus clair et la mise en peinture proprement dite n'est plus très loin ...

 

 

Rebouchage de la face avant de la berlinette et ensuite ...

On ponce !!!

 

 

Après un ponçage énergique, Thierry passe la coque au sinto jet. Le mastic liquide va colmater toutes les petites irrégularités à la surface de la carrosserie.

 

Ensuite, il n'y a plus qu'à attendre que cela sèche. En ce moment, il fait plutôt bon sur Perpignan. Cela ne devrait donc pas trop poser de problème ...

 

 

Installation du nouveau radiateur dans le nez de la berlinette. Avec celui là, pas besoin de curiosité comme celui dont cette auto était équipée à son arrivée au garage ...

 

 

Puis, Thierry remet en place le cache en plastique qui vient coiffer les deux ventilateurs derrière le radiateur.

 

 

Mise en place d'une moquette neuve dans le compartiment avant de la berlinette.

 

 

Puis, Thierry entame le reconditionnement. Remontage du réservoir, du radiateur, et de la partie électricité ...

 

 

Deux berlinettes en phase d'apprêt avant peinture. La V85 est celle de gauche sur la photo. Un arceau complet a été posé à l'intérieur de l'auto.

 

 

Montage à blanc de l'accastillage sur la carrosserie avant peinture pour être sur que tout est ok. Une photo de la face avant ...

 

 

Et une photo des écopes arrières équipées de leurs baguettes ...

 

Là, un peu de patience s'impose. Si vous voulez faire ça tout seul à la maison, évitez les excitants au moins 24 heures avant !!!

 

Bon, allez, on re-démonte tout et on la peint cette berlinette !!!

 

 

C'est fait !!! L'auto sort de la cabine de peinture et une inspection minutieuse est faite par Thierry. Le chef est content et quand le chef est content ... C'est que ça roule !!!

 


 

Puis se sont les ouvrants qui passent par la cabine de peinture pour recevoir leur nouvelle teinte bleu Alpine. Capot avant

et capot arrière ...

 

 

Ainsi que les deux portes de la voiture ... On avance !!!

 

 

Le remontage de la voiture peut enfin commencer.

 

C'est le meilleur moment !!! Celui ou on peut avoir une vue d'ensemble de tout le travail effectué au cours des mois ( ou des années pour cette berlinette ... ) qui ont été nécessaires pour mener à bien sa restauration. 

 

 

Sur la face avant de l'auto, remontage des pare chocs

et des oscars ...

 

 

Puis remontage et réglages des deux portières. Pour que ça tombe impeccablement, il faut toujours du temps et une bonne dose de patience mais le résultat est là.

 

Dans la foulée, les vitres de custodes arrières retrouvent également leurs places.

 

 

A l'arrière, remontage des feux, du pare chocs et de la serrure de verrouillage du capot moteur. Ensuite, on repositionne les deux charnières du capot.

 

 

Sur la face avant, le remontage des feux est terminé. Le lettrage Alpine et le logo Renault ont également fait leur réapparition.

 

 

Puis,il est temps de remonter le faisceau électrique. C'est toujours une partie de plaisir ! Peu de place pour travailler dans le compartiment moteur de la berlinette plutôt exigu.

 

 

Installation du coupe circuit dans l'habitacle ...

 





 

 

La suite de cette restauration sera mise en ligne d'ici quelques jours. N'hésitez pas à venir régulièrement sur notre site pour vivre en direct l'avancée des travaux.

 

 

A très bientôt sur le site de G.A.R.S 66 !!!

 

 

 

 

 

Garage G.A.R.S 66

Chemin du Mas BRESSON

66 000 PERPIGNAN

Tel : 06 66 23 06 82